22/08/2013

Looking for Mr Darcy

Comme ça fait des MOIS que je piaffe en attendant de rejoindre la grande communauté des internautes couturiers, n'attendons plus, et commençons s'il-vous-plait par une robe pas-du-tout-historique-mais-c'était-bien-tenté.


La robe de Jane Austen


Il y a des évènements, que dis-je, des moments-clés de la vie qui nous donnent l'opportunité de se glisser dans des oripeaux qui nous chatouillent l'imagination depuis belle lurette.
Ainsi donc, le temps d'une soirée, je fus Jane Austen (en gros).
Baignant joyeusement dans l'univers austenien depuis mes premières lectures des aventures de Elinor ou Lizzy, alimentant régulièrement la machine en regardant religieusement les 6h de Pride and Prejudice version BBC, le choix du personnage tombait sous le sens.
Il ne me restait plus qu'à tomber sur un patron ad-hoc...

I was forced to disguise myself.... Well, okay, I begged to be able to disguise myself as Jane Austen for an evening, as a testimony for my addiction to the adventures of Elinor and Lizzy.



Chose faite dans le Burda de décembre 2007, rayon robe de princesse chatoyante.

On zappe le tissu drapé sur les manches (même si je l'ai coupé deux fois...), on oublie la sur-jupe (?) et la dentelle, et hop.

I chose a pattern for an evening gown in Burda 12/2007, with alterations.  Big ones. All the frilly-princess-like ones. Aaaaaand, done.




La robe étant sensée être portée une soirée épicétou, je ne me fatigue pas trop avec les finitions. Qui sait, peut-être qu'un jour je fixerai la parementure ? 



La seule difficulté de ce patron, ou du moins des étapes qu'il me restait une fois le patron simplifié, a été les bretelles des manches. La clarté légendaire (kof kof) de Burda y étant peut-être pour quelque chose... Je les ai donc réalisées sous la supervision de ma chouette prof de couture qu'il me tarde de retrouver !

As it was a costume, I didn't dwell too long with the details. The interfacing is not fixed, and there was no way to match the pattern between the pieces.
Burda being Burda, the instructions for the straps were, at best, obscure. I managed my way through this step thanks to my sewing teacher, and instantly forget how to do it again. 


Y a pas à dire, la taille empire est très seyante... Et la robe est super-fluide à porter. J'aurais sans doute pu prévoir un peu d'aisance aux manches, et coudre des galons un peu plus longs. Mais à quoi bon avoir une bonne circulation dans les bras, hein ?



Je ne suis pas sûre que le tissu soit certifié historique, quoique... Trouvé à une brocante sur le stand d'une dame qui le tenait de sa grand-mère, je le placerais approximativement à la période du "Houlàlà, c'est pas jeune, ça", à quelques années près.
À l'odeur.
(Hélas.)
Le métrage était assez bizarre, avec un laize d'environ 110cm sur....9 ou 10 mètres ? 
Je peux donc assortir mes rideaux à ma robe, à défaut de faire l'inverse.

I found the fabric at a garage sale, while the seller told me it was quite ancient. As if I couldn't smell it. There was something like 10 meters of it, so I can now make matching curtains for all my windows. Yay !


Fin de mon tout premier post couturesque !
Il est fort probable qu'il soit suivi par quelques autres assez rapidement... (je piaffe, je vous dis !)

And here ends my first ever sewing-related post !
There will be other -quite soon- for the summer is filled with fabrics and threads :)

(Merci à mon photographe...)



3 commentaires:

  1. C'est magnifique Anaïs, tu es radieuse... on te dirait vraiment échappée des bras de Mr Darcy !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Ooh voilà je peux poster un commentaire ! :) Je disais donc "C'est super beau ! Et j'adore le ton que tu utilises ! Vivement tes prochains posts couture alors ! ;)" Bises !

    RépondreSupprimer
  3. C'est une très belle robe empire, Anaïs, très bien réussie, bravo !
    J'aime le ton léger que tu emploies pour présenter ton travail fait sérieusement.

    RépondreSupprimer